Jean-Philippe Loir Mongazon : « Ce monde digital est une force »

Publié le

La vie à KMØ

L’activité continue !

Si nous sommes fermés physiquement, nous continuons d’accompagner les startups. Les contacts restent, l’activité continue avec le développement de webinaires, formations en ligne. Les premières semaines ont été difficiles dans le sens où tout le monde était sous le choc, il y avait des mesures financières à prendre, de nouvelles organisations de travail à mettre en place…

Toutefois, les startups ont su trouver des solutions, mettre à disposition leur pratique pour le bien commun. Beaucoup ont pris du recul sur leur activité, revu leur stratégie, certains ont développé d’autres axes…

Il y a de belles histoires au service de la collectivité !

Les startups se retroussent les manches et ont toutes des idées ! Je cite notamment Easytransac pour la mise à disposition de sa solution de paiement sur le site https://barriere-covid19.fr/. Ou encore Wudo pour sa mise en relation entre l’hôpital de Besançon et l’UTBM pour développer une solution pour le personnel soignant à partir des masques EasyBreath de Decathlon.

jean philippe loirmongazon village by ca alsace

Le monde d’après ?

Il sera plus digital, c’est évident. Comment aurait-on fait si cette crise était survenue au début des années 2000 ? 🙂

Ce monde digital est une force ! Je crois beaucoup au progrès technologique, à l’intelligence artificielle, aux domaines prédictifs et à l’analyse de données.

Dans l’attente de trouver un remède ou un vaccin, toutes les solutions technologiques pour prévenir, protéger et sécuriser sont à essayer et à utiliser. Beaucoup de solutions peuvent s’imaginer avec de la digitalisation, pour le bien commun.

Par ailleurs, les systèmes de drive et de circuits courts vont continuer de se développer voire de s’accélérer.

Concernant les relations sociales, celles-ci resteront distendues, les visioconférences vont continuer.

A KMØ, peut-être apprendra-t-on à travailler « portes ouvertes » pour avoir à manipuler le moins possible les poignées de porte. Nous privilégierons aussi les escaliers à l’ascenceur, le vélo ou la trotinette aux transports en commun. De nouveaux réflexes vont apparaître.

L’immobilier va aussi évoluer si de plus en plus de personnes souhaitent aménager un espace pour télétravailler…

teletravail mulhouse

Visioconférence avec Maëlle Kieffer du Village

Jean-Philippe Loir Mongazon, Maire du Village by CA Alsace Vosges