[Interview] Les habitants du bureau partagé de KMØ

Publié le

Acteurs & Interviews, La vie à KMØ

Les 5 entrepreneurs de l’espace AKC se sont installés à KMØ pour les mêmes raisons : réseauter, s’entourer, échanger, et être au cœur des synergies entre les prestataires de l’industrie et du numérique. Ils viennent travailler au bureau partagé régulièrement, en fonction de leurs besoins. Focus sur ces 5 jeunes entreprises mulhousiennes !

Bonjour, une petite présentation rapide ?

Julian Barrière : Je suis indépendant depuis 1 an. Je propose à mes clients de gérer leurs campagnes de pub sur les réseaux sociaux.

Jérôme Aubert : J’ai un parcours dans l’industrie pharmaceutique, avec de nombreux rôles dans l’innovation, et j’ai fondé Freedom 2 eXplore (F2x) cette année !

jerome aubert km0 mulhouse

Jérôme Aubert, Freedom 2 eXplore

Pierre Fritsch : J’ai un parcours de designer dans le web, et j’ai découvert l’UX (pour User eXperience ou expérience client) il y a 6 ans, dans mon poste en Suisse. Je voulais importer la pratique en France et ai fondé Impact Positif avec 2 associés il y a 1 an et demi.

Benoit Maigret : Développeur front-end, je travaille depuis 7-8 ans dans le milieu du web, après deux ans en agence je suis devenu indépendant suite à mon déménagement dans le sud de l’Alsace. J’ai mon auto-entreprise depuis 5-6 ans et je développe des projets web, sites et applications.

Bernard Deffarges : Je suis informaticien, comme Jérôme j’ai travaillé dans l’industrie pharmaceutique (responsable développement bio-informatique), et j’ai lancé ma propre entreprise, LLAAMA, en juillet 2019 pour continuer un projet que j’avais commencé dans l’un de mes anciens postes.

Vous êtes, pour la plupart, entrepreneurs depuis peu !

Jérôme A. : Oui, je découvre que c’est un stress positif d’être entrepreneur !

Pierre F. : Je suis d’accord. On est responsables de ce qui nous arrive, c’est plus motivant.

Benoit M. : Oui, j’aurais du mal à revenir sur un poste de salarié à temps plein ! Cela dit, depuis cet été, j’ai repris un mi-temps en télétravail. C’est confortable d’avoir quelque chose de fixe mais de conserver mon auto-entreprise.

Bernard D. : C’est stimulant d’être entrepreneur, en effet. Mais le réseau est très important. D’ailleurs je vois que nous sommes tous entourés. Personnellement j’ai un associé. Et je vais peut-être être incubé chez SEMIA.

Bernard deffarges km0 mulhouse

Bernard Deffarges, LLAAMA

Julian B. : Je suis indépendant mais je fais appel de temps en temps à un motion designer.

Jérôme A. : Je travaille beaucoup en partenariat parce que j’apprécie de travailler à plusieurs.

Benoit M. : J’ai aussi un réseau de partenaires, et en particulier un webdesigner indépendant sur Mulhouse.

Pierre F. : De notre côté, nous venons de recruter une 5ème personne, mais nous avons aussi un petit réseau de partenaires pour des besoins spécifiques. Pour info, nous sommes une société coopérative à intérêt collectif.

Jérôme A. : Moi je suis en EURL.

Bernard D. : Et moi en SAS !

Quel est votre projet ?

Julian B. : Je gère les campagnes de pub de mes clients sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram, Linkedin : élaboration de la stratégie, planification des campagnes, et reporting pour analyser précisément les résultats générés.

julian barrièere km0 mulhouse

Julian Barrière

Jérôme A. : Freedom 2 eXplore est une agence de conseil et de coaching en innovation. Il y a un travail à faire au niveau des nouvelles méthodes de management et en particulier sur le « Comment innover ». Chacun peut devenir co-acteur de l’innovation. L’enjeu pour les entreprises est de rester compétitif. Nous leur apportons de nouvelles méthodes de travail basées sur le design thinking et l’open innovation pour anticiper et innover plus efficacement, au plus proche de leurs clients, usagers et collaborateurs.

Pierre F. : Nous sommes spécialisés en UX design. Notre objectif est de rendre le parcours client le plus agréable et mémorable possible. Qu’il sache où aller, comprenne ce qu’il doit faire. Cela se passe par étapes : la recherche pour bien comprendre les besoins utilisateur (interviews, tests utilisateurs…), l’élaboration du scénario, le prototypage de la solution et enfin sa mise en place concrète. Nous pouvons intervenir sur les supports numériques bien sûr, mais pas uniquement : processus interne, événementiel, signalétique…

Benoit M. : Je suis développeur front-end, web et mobile. Je travaille principalement avec React (JavaScript), une technologie assez populaire en ce moment qui permet de créer des applications web et mobiles. Je fais du développement sur mesure, pour des projets assez conséquents.

Bernard D. : J’ai développé une plateforme qui automatise et optimise l’analyse de données pour l’industrie pharmaceutique. Cette plateforme permet aux scientifiques de vérifier l’intégrité des résultats, de garantir qu’ils sont infalsifiables, et de retracer toute la procédure de l’analyse des données de manière quasi-automatique. Elle permet de vérifier les process depuis le premier test laboratoire jusqu’à l’obtention des résultats. C’est un poste de dépense qui génère des milliards de dollars de perte : d’où l’importance d’optimiser cette phase d’analyse.

Jérôme A. : C’est un domaine d’expertise pointu ! Mais il y a un marché.

Bernard D. : Oui ! Je suis l’un des précurseurs mais la concurrence arrive.

Pourquoi avoir choisi KMØ ?

Pierre F. : Avant, nous étions à Tuba. C’était super, mais nous recherchons plus de synergie avec d’autres. Et à terme, nous aimerions avoir nos propres locaux : nous prendrions une des box sous les sheds (KMØ, bâtiment 24). Nous voulons développer un laboratoire de recherche pour faire des tests utilisateurs poussés.

pierre fritsch km0 mulhouse

Pierre Fritsch, Impact Positif

Jérôme A. : J’ai choisi KMØ pour échanger et rencontrer du monde. J’ai déjà 2 clients issus de KMØ !

Bernard D. : Oui, nous avons besoin de prendre des contacts. Par la suite, on sera peut-être obligés de grandir, et d’avoir nos propres locaux. Mais au démarrage, c’est une très bonne opportunité d’être dans un bureau partagé.

Julian B. : Même objectif. Je suis arrivé en Alsace récemment.

Benoit M. : Je cherchais un espace de type « coworking » pour ne plus être seul, et aussi mieux séparer le pro du perso. Je viens à KMØ à pied ou en vélo (et bientôt en train), et j’y rencontre d’autres structures autour du numérique. Il y a donc l’investissement, le fait d’être sur le terrain et de rencontrer du monde, mais aussi l’aspect agréable de KMØ.

Bernard D. : C’est vrai que c’est un environnement très sympa. J’aime le mix entre le côté industriel de ce bâtiment historique, avec les poutres, les vieilles briques ; et la présence de startups innovantes. Nous aurions pu être sur un bâtiment hyper moderne, mais nous nous inscrivons dans l’héritage du passé et c’est très beau.

Pierre F. : Pour moi, il y a aussi le côté émouvant de travailler dans les mêmes locaux que mon grand-père qui était un ouvrier de la SACM.

Quel est votre grand défi du moment ?

Bernard D. : Décrocher les contrats en cours de discussions avec de grands groupes ! Et trouver des investisseurs.

Benoit M. : Gérer ma nouvelle organisation et mon planning, entre mon nouvel emploi et mes clients. Je suis en train de repenser ma communication (logo, stratégie). Et j’ai un projet de création de startup avec 3 autres personnes.

benoit maigret km0 mulhouse

Benoit Maigret

Jérôme A. : De mon côté, j’ai fait peu de prospection mais j’ai déjà des clients. Toutefois il faut réussir à développer la société quand même ! Trouver l’équilibre entre le travail pour les clients, et tout le travail relatif au commercial.

Pierre F. : Nous sommes dans la phase d’après. Nous avons effectivement eu pas mal de clients au début, puis un « trou » au niveau commercial, il nous faut donc réussir à pérenniser l’entreprise. Nous devons aussi réussir à prouver la valeur de notre travail sur l’expérience client.

Jérôme A. : C’est ma définition de l’innovation : créer de la valeur pour les gens. Il faut s’attacher aux vrais besoins des gens. Parfois, ils n’ont pas besoin de plus de technologie, mais de plus de simplicité et de fonctionnalité.

Pierre F. : Tout à fait, il s’agit de comprendre ce qui est nécessaire. J’en profite pour glisser que nous organisons les Positive Design Days à Strasbourg le 12 novembre. Ce sera une journée de conférence sur le thème « L’expérience client est R.O.I. ».

Julian B. : Au niveau de mon grand défi pour cette année, ce serait d’affiner ma stratégie, de trouver vers quel secteur me spécialiser, où je vais exactement.

 

Merci à chacun pour ces quelques mots de présentation, et bonne continuation à KMØ !

espace akc km0

bureau partagé km0

Voici 4 des 5 entrepreneurs qui occupent actuellement l’espace AKC (bureau partagé) : Julian Barrière, Bernard Deffarges, Jérôme Aubert et Pierre Fritsch (il manque Benoit Maigret sur cette photo)

Pour en savoir plus sur les entrepreneurs de l’espace AKC :