Village by CA et Etireo : « Le potentiel de KMØ s’additionne avec le potentiel du réseau des Villages by CA »

Publié le

Acteurs & Interviews

Le premier Village by CA d’Alsace a ouvert ses portes presqu’en même temps que l’écosystème KMØ à Mulhouse. Nous avons interviewé Jean-Philippe Loir-Mongazon, maire du Village, et Eric Gignet, fondateur de la startup Etireo, pour nous en parler. Bonne lecture !

Qu’est-ce que le Village by CA ?

Jean-Philippe Loir-Mongazon, maire du Village : Le Village est un réseau d’accélération commerciale de startups, né en 2014 à Paris. Aujourd’hui le réseau compte 32 Villages. Nous sommes le premier réseau d’accélération commerciale de startups en régions en France. Concernant le Grand Est, tous les Villages sont ouverts, à proximité des startups et des entreprises partenaires. Ici à KMØ, nous sommes le Village by CA Alsace Vosges. Nous sommes portés par le Crédit Agricole Alsace Vosges.

la village by ca alsace vosges

726 startups sont « accélérées » dans le cadre du réseau, avec plus de 550 entreprises partenaires. Fin 2020, nous serons 42 villages avec 2 nouvelles ouvertures en Italie.

jean philippe loirmongazon

Jean-Philippe Loir-Mongazon a été, par son parcours de banquier au Crédit Agricole, en prise directe avec le marché des agriculteurs, vignerons, PME, artisans, commerçants et professions d’Alsace. © Mehdi Boswingel

L’objectif des Villages est de sourcer l’innovation au plus près du territoire, d’offrir aux entreprises partenaires qui nous rejoignent, clientes ou non du Crédit Agricole, des solutions différentes, de favoriser l’émergence de la création d’entreprises et le portage de solutions innovantes.

Les entreprises partenaires peuvent être mises en relation avec les startups au cours d’événements, de relations individuelles ou sur demande.

Eric Gignet, startup Etireo : Ma startup est née en septembre 2018. Le fait que le Village soit à KMØ lui donne une double dimension de dynamique de contact. Le potentiel de KMØ s’additionne avec le potentiel du réseau des Villages by CA. J’ai aujourd’hui des opportunités de prise de contact en 5 minutes, alors que les startups seules peuvent attendre longtemps avant d’avoir le bon interlocuteur. Le lieu apporte des contacts, des idées, et interpelle sur les innovations.

eric gignet

Eric Gignet a travaillé dans le domaine des assurances, du logement, du développement économique, a été Président de SEM Ecoparcs – l’écomusée d’Alsace, et est aujourd’hui Président d’un club de gym.

Une startup a besoin d’être entourée, sur le modèle économique, et dans tous les autres aspects de son développement. Ce qu’apporte le Village est particulièrement utile. La dimension du réseau est extrêmement intéressante. D’autant plus que le processus de sélection du Village by CA est assez exigeant : c’est un gage d’autorité et de qualité pour celui qui est accueilli dans le réseau.

A ce jour Etireo est une équipe de 3 salariés et 1 stagiaire, avec des sous-traitants. Nous avons également plusieurs partenaires fondateurs sur qui nous appuyer.

Justement, que propose Etireo ?

Eric : Ma startup a pour ambition de lutter contre l’absentéisme en entreprise, qui continue d’augmenter avec +4% en 2018. Cela coûterait 108 milliards d’euros pour les entreprises, avec une moyenne de 17,2 jours d’absence par salarié, soit 8% du temps de travail. L’absentéisme touche davantage les femmes et les plus de 55 ans. Dans 87% des cas d’arrêt de travail, il y e un lien avec les TMS – Troubles Musculo-Squelettiques.

Comment faire pour que ce ne soit pas la maladie qui décide de la fin de carrière, et pour réaliser une bonne transmission des compétences ? Comment prévenir et abaisser la survenance de ces problématiques physiques ?

etireo km0 mulhouse

Ce que l’on propose : emprunter au monde du sport certains gestes et séquences d’échauffement / étirements ciblés par métier, qui soient pertinents dans l’emploi du temps de chaque entreprise. Par exemple, dans le secteur du bâtiment ou de l’industrie, ce sera un échauffement en début de journée pour éliminer les risques liés aux efforts physiques sur un corps pas échauffé. Avec ce quart d’heure d’échauffement, les économies sont immédiates, et les impacts positifs sont connexes : organisation, cohésion d’équipe, marque employeur… Quand on met en place un bon management, on peut le faire valoir.

Dans un autre domaine d’activité que sont les call-center, on travaille le dos et on fait des exercices de réveil musculaire de la colonne et des cervicales pendant les pauses. Il faut identifier ce qui est le plus pertinent en tenant compte du type de travail et des personnes. Dans le secteur de l’aide à domicile, les outils seront essentiellement numériques via le smartphone, car les salariés sont tous « dispersés ».

L’idée est de ne pas s’arrêter à une sensibilisation d’un jour, mais d’accompagner l’entreprise pour que les bons gestes deviennent réguliers, que la problématique soit inscrite dans le management de l’entreprise, et que le rituel « bien-être » devienne un geste professionnel. Nous avons donc un travail de démonstration et de transmission pour que l’entreprise sache l’intégrer et le manager.

Avec des bonnes pratiques, on peut gagner 6 ans d’espérance de vie en toute autonomie. Ce n’est pas rien !

etireo startup mulhouse

Concrètement, nous posons un diagnostic, nous identifions la survenance des TMS dans l’entreprise. Ensuite nous formons l’entreprise sur les exercices à proposer, et nous trouvons un ou plusieurs ambassadeurs de la démarche. Une fois ces « relais » formés, nous les supervisons. Au-delà du présentiel, l’application Etireo renforce l’aide au management. L’application présente des tutoriels d’exercices à réaliser, et le manager a un réel suivi de chaque salarié : taux de participation, fréquence, assiduité, etc.

A noter : ce que nous faisons est complémentaire à l’ergonomie. Car même dans un bon environnement, il faut les bonnes pratiques.

Jean-Philippe : C’est vraiment important, cela joue sur le bien-être de l’individu ! Quand Eric m’a parlé de son projet, je l’ai trouvé intéressant et différenciant car il concerne la partie RH des entreprises.

Eric : Le monde de l’innovation ne concerne pas que l’industrie, la digitalisation peut toucher d’autres métiers comme les RH, la santé…

Jean-Philippe : La proposition d’Etireo est complémentaire à l’offre « industrie » de KMØ. C’était la première startup à se présenter pour intégrer le Village by CA Alsace Vosges !

Le Village a organisé un Business Connect le 24 octobre à KMØ. Qu’est-ce que c’est ? Y avez-vous participé ?

Eric : Ce sont des faces à faces organisés, qui durent 20 minutes. Nous pouvons avoir entre 5 et 10 contacts sur la journée. C’est plus intéressant qu’un speed meeting car nous prenons le temps de connaître vraiment l’entreprise en face de nous. J’ai plusieurs contacts sympas de mon premier Business Connect. Et oui, j’ai participé à celui organisé récemment à KMØ ! 😊

Jean-Philippe : Notre volonté est de favoriser les contacts entre les startups du Village et les entreprises partenaires. Nous participons à un prochain Business Connect en Bourgogne Franche-Comté en mars prochain, et j’en organiserai un nouveau sur l’industrie 4.0 en mai ou juin 2020, à KMØ.

Des entreprises peuvent donc devenir partenaires du Village by CA, en quoi cela consiste ?

Jean-Philippe : Nos partenaires sont mis en avant dans le réseau, peuvent facilement sourcer des solutions, et participer à l’ensemble des manifestations. Un partenaire peut être totalement intégré au Village et participer au comité de sélection des startups, profiter des lieux, salles de réunion et du sauna à idées, etc.

village by ca km0 mulhouse

Le Village by CA Alsace Vosges à KMØ Mulhouse, © Mehdi Boswingel

Selon le niveau de partenariat, les partenaires ont accès aux bases de données de toutes les startups du réseau (soit plus de 700) et bénéficient d’une visibilité auprès d’elles. Ils sont en prise directe avec le monde de l’innovation porté par le Village, et peuvent être mis en relation rapidement avec les startups.

Quelles sont vos perspectives à chacun ?

Jean-Philippe : Cette première année a été rythmée par la construction, l’ouverture, les recrutements, le lancement des animations… Mon ambition est de pouvoir accueillir entre 10 et 15 startups physiquement, et autant en référencement. Notre offre est double : la mise à disposition de bureaux modulables d’une part, et le référencement d’autre part pour ceux qui profitent du réseau sans bénéficier du bureau dans le Village by CA Alsace Vosges.

En 2021, nous serons sur le coup d’après car les startups sont là pendant 2 ans. J’aimerais construire un réseau de « mentorat » avec les anciennes startups qui pourraient transmettre leur expérience aux nouveaux entrants.

De manière générale, mes perspectives sont de profiter du moindre événement pour créer du contact. Multiplier toutes les initiatives !

km0 mulhouse village startups

« Nous avons accueilli une stagiaire pendant 3 mois, j’aime cette confrontation d’idées portées par les plus jeunes ! » Jean-Philippe, maire du Village by CA Alsace-Vosges

Eric : Après les premiers pas, mes perspectives sont d’accélérer pour atteindre un point mort, avec des références dans le Grand Est au départ, puis que l’on va essayer d’ouvrir grâce au réseau des Villages en France (Toulouse, Grenoble, Lyon, Paris…). A l’horizon de la sortie du réseau en 2021, on devrait être dans des étapes de préparation d’une internationalisation. Je m’attends donc à pouvoir saisir des opportunités intéressantes via cet écosystème dans lequel je suis hébergé.

Merci ! Très bonne continuation à Etireo et longue vie au Village by CA Alsace Vosges !

En savoir plus :